La charge émotionnelle de la future mariée

Le mariage est un gigantesque compromis entre ce que souhaite Madame et ce que voudrait Monsieur. Et le plus souvent, au cours des préparatifs, la future mariée se retrouve à devoir gérer de nombreux conflits, en plus des imprévus qui peuvent la mettre en état de choc à deux mois de la cérémonie (la longueur de la robe qui dépasse de quelques centimètres, le traiteur qui a opté pour des petits fours au lieu de choisir des feuilletés au fromage, etc.). Ce stress à l’approche du jour J, quelle femme ne l’a pas expérimenté ? Zoom sur cette charge émotionnelle aux réactions imprévisibles et intenses.

Les pics d’adrénaline

Monsieur a fait sa demande dans les règles de l’art. Madame a accepté avec quelques larmes lâchées. La date de l’union conjugale contractuelle est fixée. Place maintenant à l’étape de l’organisation où les disputes vont bon train.

Osons le dire, la mariée est généralement sur la ligne de front au moment des préparatifs de mariage. Et c’est compréhensible puisque cet événement exceptionnel mérite qu’on lui accorde de l’attention et de l’amour, ce qui n’est pas forcément le fort de la gent masculine. Le stress, la fatigue et les événements inopportuns ont toutefois tendance à déformer la réalité, et à la transformer en une créature bien compliquée à cerner. Plus les préparatifs avancent, et plus elle aura l’impression que tout le monde vient se plaindre auprès d’elle : le prêtre affirme qu’il faut être confirmé pour pouvoir se marier à l’église, monsieur déverse son agacement, belle-sœur critique le lieu de mariage, les parentes imposent des amis à eux, etc. Ces conflits des uns et des autres, la future mariée se retrouve à les gérer.

Le jour J, le pire de tous

Le jour J, réveil à 5 h du matin. Gare à ceux qui rôdent autour de la mariée puisqu’elle va tout électriser sur son passage. Cheveux en bataille, les yeux qui tombent, haleine repoussante… toute la panoplie du parfait petit monstre est au rendez-vous devant le miroir. Il faudra plus qu’une gomme pour faire tomber les imperfections et le premier pic d’adrénaline. Entre coiffure, manucure et maquillage, ça va faire mal ! Pendant ce temps, monsieur est serein de son côté, a écouté le match de foot de son équipe préférée après s’être levé à 7 h du matin. Même pas un soupçon de peur !

Comment alléger cette charge émotionnelle ?

La future mariée gère tout de A à Z. Elle porte à elle seule cette charge émotionnelle et mentale. En tentant de faire plaisir à tout le monde, elle ne s’écoute plus. Et après, on lui reproche à tort de ressembler à des Bridezillas (future mariée en panique au bord de l’hystérie). Pour toutes ces raisons, elle a besoin du soutien d’une organisatrice de mariage qui prendra en compte ses envies. Elle ne doit pas avoir l’impression d’avaler des couleuvres pour pouvoir épouser l’homme de ses rêves. Elle mérite qu’on prenne soin d’elle comme elle le souhaite, et que les préparatifs de mariage avancent sans qu’elle n’ait à s’en préoccuper.

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit -  0,00